WRECKMYFLOW

Je suis toujours nulle en HTML.

09 février 2011

Rock The Sadness & The Snobitude

Hier soir, je me suis retrouvée à la soirée privée du festival Rock The Gibus, où on pouvait avoir un petit aperçu des groupes qui joueront à l'Olympia le 23 mars. C'était open bar. Jusque là, tout va bien, très bien même. Y'avait même Mixbeat pour faire rire les gens. Puis le premier groupe s'est mis à jouer deux chansons, et là, c'est devenu vraiment triste. Seule une quinzaine de personnes a daigné se taire et écouter Denver is not the last. Bon entre nous, okay c'était un peu nul (mention spéciale au bassiste qui se l'est joué à la Johnny Hallyday genre jambes écartées et grosse grimaces faciales, wtf dude, c'est un set acoustique calme toi), mais quand même, les pauvres lapins sont timides et tout et les gens "du monde" leur ont même pas accordé un bout d'oreille. Dure réalité des galas à la mord-moi-l'noeud tu me diras mais TOUT DE MÊME. Ils jouaient et personne ne les écoutait, j'étais mal à l'aise pour eux. Ils auraient aussi bien pu jouer la danse des canards que ça aurait fait le même effet (surtout que le chanteur se prenait pour Jared Leto genre je suis torturé, aidez moi, ça aurait pu être rigolo). Sur le coup, je me suis dit que c'était peut-être parce que leur musique était vraisemblablement trop insipide pour interloquer les gens, mais y'avait pas que ça.

Le deuxième groupe finaliste, Cheers, entre alors en "scène". lls sont deux pour ce truc acoustique, moyenne d'âge 15 ans à vue de nez. Leur coupe de cheveux les absorbe, j'ai alors une petite pensée pour Michel, ultime fan de Placebo à la fameuse chevelure. Musicalement y'a du mieux que pour le groupe précédent, c'est déjà beaucoup moins soporifique, plus recherché, moins tape à l'œil. Cela dit, faire de la musique de vieux à leur âge c'est un peu dommage. Les mecs, faites des balades folks quand vous aurez 15 ans de carrière et que vous serez sur le déclin, pas maintenant. Bref, tout ça pour dire que c'était pas si mauvais, et pourtant, diantre, la moitié de la salle s'était vidée, y'avait plus que... je sais pas 8 personnes qui les écoutaient. TRISTE, VRAIMENT TRISTE. Du coup j'étais re mal à l'aise (alors j'ai bu deux coupes de champagne d'affilée).

Finalement Toybloïd s'installe, s'auto présente et démarre son set avec une toute autre tournure que les deux groupes précédents. C'est le seul groupe "de filles" et c'est le seul groupe qui réveille les gens. C'est un groupe full of bollocks finalement comparé aux autres. Bon sincèrement, y'a un tout petit peu plus de monde qu'avant, mais pas foule non plus. J'avais un peu peur de Toybloïd en set acoustique, eux, c'est plutôt grosses guitares et sueur à gogo, et leurs chansons ne se prêtent pas vraiment à la douceur. Ils ont du coup assuré leur passage comme des chefs, c'était acoustique bourrin, ça criait quand même quoi. Niveau balade mignonne pour jeunes filles en fleur on repassera.
Après j'avoue que j'ai rebu un peu de champagne (on dirait que je fais ma meuf comme ça, mais en vrai j'ai commencé la soirée à la Bavaria, tranquillement hein), et que j'ai pas tellement fait attention à JFK qui jouait. Mais si ça m'a pas perturbée c'est plutôt bon signe.

Bref tout ça pour dire... bah pas grand chose finalement, juste pour passer le temps.

En attendant, on a eu la confirmation que Marine Plasticines se barrait bien de son groupe sur son blog "Le chat de Françoise". C'est la bonne nouvelle de l'année.
J'ai écouté Satellite des Kills et je sais pas encore trop quoi en penser, c'est pas nul loin de là, mais... ça change quoi, faudra s'y faire.
Et pis comme toute ma TL j'attends, (j'attends souvent en ce moment) que Under Cover Of Darkness se pointe. (encore un peu moins de 3h, yahoo).


jc

Là c'est Julian Casablancas qui fait la grimace préférée de Van.


Commentaires

Poster un commentaire